31/07/2017

Ginette, tu m'remets encore un peu de crème solaire

Ah, les plages ! N'est-ce pas l'endroit où les corps s'étalent de façon nonchalante sur le sable ?

On y croise, des jeunes, des vieux, des moches et d'autres un peu moins. Un microcosme de notre société.

Je n'ai jamais bien compris l'intérêt de rester une journée entière à griller sa couenne au soleil d'été. D'autant que ce sont les mêmes, qui se plaignent de la promiscuité, à laquelle ils sont contraints, tous les jours de l'année dans leur barre HLM.

Combien sont-ils au mètre carré ? Les corps enduits de crème solaire se touchent sans qu'ils n'y trouvent à redire. A quelques centimètres de vous, un couple jouent au beach volley, vous couvrant de sable, par la même occasion. A votre droite, un gros bedonnant, écoute sa radio si fort, que vous ne vous entendez plus penser.

Il paraît que c'est ça les vacances, depuis les congés payés. Le grand nombre doit profiter d'un repos bien mérité. Après tout, pourquoi pas. Mais en ce qui me concerne, je préfère partir moins longtemps et avoir un peu plus de confort et surtout éviter mes semblables que je côtoie toute l'année. Est-ce ma misanthropie ou mon côté ermite qui parle ? Sans doute les deux à la fois.

Allez! Après ces propos amers, je souhaite malgré tout, à ceux qui prennent un peu de repos cet été, de bonnes vacances, quelque soit le lieu qu'ils choisiront.

30/07/2017

Clip du dimanche


Comme c'est la coutume. Aujourd'hui dimanche, je vous propose une chanson de Bourvil (dont nous célébrons le centenaire de la naissance, cette année), intitulée: "Le petit bal perdu" -1961( date de ma naissance).

Nous retrouvons notre grand comédien, qui plus est, normand (eh oui, je suis chauvin), dans une chanson pleine de tendresse et d'émotion.



Allez ! Je suis généreux, aujourd'hui et je vous en mets deux pour le prix d'une:


Bon dimanche à vous !




27/07/2017

Le jour où la France prit conscience qu'elle était une nation

(La bataille de Bouvines.
Tableau peint par Horace Vernet-
Gallerie des batailles-Château de Versailles)


Le 27 juillet 1214, la France remporte une victoire contre son ennemi juré, l'Angleterre, qui restera célèbre, sous le nom de bataille de Bouvines.

Les Plantagenêts, sont à l'époque à la tête d'un empire qui va de la Guyenne jusqu'à la Normandie et bien sûr, l'Angleterre.

C'est à partir de ce moment et pour la première fois, que notre pays, prend conscience de son unité. Non seulement, la chevalerie, habituée au combat, vient au secours de son roi, mais les milices communales et les paroisses d'un certain nombre de provinces, ont raison de l'armée anglaise et de ses alliés.

La Normandie est rattachée à la couronne. Le roi Philippe est surnommé Auguste, par toute l'Europe, d'alors, ce qui signifie le conquérant, l'héritier de Rome.

Ce jour, pourrait être choisi comme fête nationale, plutôt que le 14 juillet. Ce n'est que mon avis, mais je le donne quand même. C'est ce jour de dimanche 27 juillet 1214, que la France naît réellement. En tout cas, elle prend conscience, qu'au-delà de ses particularismes légitimes, elle a un destin commun.

26/07/2017

Citation du jour


" L'humanité ne produit des optimistes que lorsqu'elle a cessé de produire des heureux"

G.K Chesterton (1874-1936).

24/07/2017

Préférons l'original à la copie

Les français ont voté Emmanuel Macron. Ce dernier, voulait redresser la fonction présidentielle par rapport à ses prédécesseurs et j'en fût fort aise. Mais lorsque je vois ce qu'il en fait depuis son élection, je suis fort marri.

Alors, même si je sais que mon audience est quasi inaudible sur le net, je dis à nos compatriotes: "préférez, l'original à la copie"

Macron se veut, gaullien, napoléonien, ou capétien, que sais-je encore, mais il n'est qu'un chef de parti comme tous ceux qui l'ont précédés.
A la France, il faut un roi, elle se défait sans roi, comme le disait, un vieux chant royaliste de la première moitié du XXe siècle.

Notre "Jupiter" national, ferait bien de méditer la fable de Jean de la Fontaine: "La grenouille et le bœuf":

"Une grenouille vit un bœuf
qui lui sembla de bonne taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un œuf.
Envieuse, s'étend, et s'enfle et se travaille,
pour égaler l'animal en grosseur,
disant: "Regardez bien ma sœur;
Est-ce assez ? Dites-moi, n'y suis-je point encore ?
- Nenni.-
- M'y voici donc ?
- Point du tout
.- M'y voilà ?
- Vous n'en approchez point. La chétive pécore
s'enfla si bien qu'elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont plus sages:
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
tout petit prince à des ambassadeurs,
tout marquis veut avoir des pages."

Peut-être reviendra-t-il à plus de sagesse ? Je le souhaite, non pour moi, mais pour mon pays, qui va de Charybde en Scylla, depuis qu'il a coupé la tête à son roi.

23/07/2017

Clip du dimanche


Comme je vous sais nombreux, souffrants sous la chaleur et la sécheresse, en ce dimanche, je vous offre une chanson de Zaz, intitulée "La pluie".

A défaut de voir tomber la pluie (en Normandie, elle tombe), nous pouvons écouter cette balade, rafraîchissante:


21/07/2017


"La rose est sans pourquoi".
( Angelus Silesius 1624-1677) 

20/07/2017

La grenouille et la jeune fille

La jeune fille
assise au bord du lac
la grenouille aussi

19/07/2017

La voie des fleurs

L’ikebana, est un art floral, venu tout droit du japon. Il est connu là-bas, sous le nom de : "Voie des fleurs" ou "l'art de faire vivre les fleurs".

Dans l'art floral ikebana, à l'opposé de celui qui vient d'occident, on valorise tout aussi bien, le vase, les tiges, les branches, la terre ou la pierre, que les fleurs elles-mêmes.

La structure complète de l'arrangement floral japonais, repose sur trois points principaux, symbolisant le ciel, la terre et l'humanité, à travers les trois piliers : asymétrie, espace et profondeur.

C'est un art tout comme le théâtre No, la cérémonie du thé et la poésie japonaise (haïku, senryu, tanka etc...), qui est lié au bouddhisme zen.

L'ikebana a connu au cours des siècles plusieurs évolutions. Tout comme le bouddhisme, dont il est issu, il connaît des  écoles bien différentes.

Cet art est arrivé en occident, sous l'impulsion de  Kikou Yamata, écrivain franco-japonais, qui en fit les premières démonstrations à Paris, au Salon d'Automne en 1930.

Une citation permet de résumer ce qu'est l'art floral ikebana. Je vous la livre à votre méditation:

"Dans l'ikebana la théorie n'est pas tout. L'ikebana c'est surtout savoir observer les plantes et savoir les approcher. A leur contact, une conversation intime se noue. L'ikebana enseigne ce langage et permet à chacun de devenir artiste avec un branche". Kizashi -Ecole Shinenshu.

Pour conclure, voici quelques exemples de compositions de cet art pluriséculaire :
















Si vous voulez davantage de compositions, vous tapez "ikebana" dans votre moteur de recherche préféré et vous cliquez ensuite sur "images".

18/07/2017

Mais ou est donc passé Mr Fillon ?

Il y a quelques mois, c'est-à-dire en début d'année, la presse et une certaine classe politique, s'acharnaient contre François Fillon, candidat à la présidentielle. Il avait pourtant réussi avec brio, les primaires de la droite, avec un score honorable.

Je n'ai rien contre Monsieur Fillon, ni pour d'ailleurs. Néanmoins, je trouve qu'on en a fait beaucoup contre lui.

Il a été accusé d'avoir faussement employé son épouse et ses enfants, d'avoir reçu en cadeau, des vestes à plusieurs milliers d'euros, alors qu'il demandait aux français, une cure d'austérité.

Plus que toutes ces accusations, vraies ou fausses ( à l'heure, actuelle, nous n'en savons toujours rien), c'est la différence entre le comportement de François Fillon et ses convictions morales, voir religieuses. C'est là que le bât, blesse.

Depuis, Emmanuel Macron a été élu et on n'entend plus parler des "affaires", entourant le finaliste de la primaire de la droite et ancien candidat de celle-ci à la présidentielle. C'est pour le moins curieux. Ça m'en rappelle une autre. Elle s'est déroulée en 2012, dans un hôtel de New-York, où le favori de l'élection de l'époque Dominique Strauss-Khan, s'est fait prendre, la main dans le sac, si je puis dire. Nous connaissons la suite. François Hollande fût élu, pour le plus grand malheur de la France. Ce n'est que mon avis, mais je le dis.

Aujourd'hui, je me pose la question. Que sont devenues les accusations de corruption contre François Fillon et sa famille ? Responsable de tous les maux, notamment celui de la défaite de son camp. Depuis, il s'est retiré de la vie publique et c'est le silence radio.

Sa famille politique, sans chef et sans programme, se déchire. Elle croit encore que ses électeurs, se situent au centre, de même que les français. Ils ont tort et tant qu'ils n'auront pas compris cela, ils iront d'échecs en échecs. Mais là, c'est une autre histoire et ça vaudrait l'écriture d'un autre billet.

Quant à Emmanuel Macron, il eut devant lui, un boulevard tout tracé. Ses opposants, furent balayés, chacun leur tour, comme fétu de paille au vent d'été.

Si j'étais adepte de la théorie du complot, je croirais que tout cela fût planifié d'avance. Malgré tout, quoiqu'on puisse en penser, ces coïncidences sont pour le moins, étranges.

Pour le moment, la presse est passée à autre chose, tout occupée à nous vanter les mérites de notre président jupitérien. En attendant sans aucun doute, qu'elle se lasse et trouve d'autres os à ronger.

16/07/2017

Clip du dimanche


Nous voilà dimanche et comme à l'ordinaire, je vous propose une chanson de l'une de mes chanteuses préférées, Françoise Hardy. Elle s'intitule: "Normandia" et est tirée de son album Amour Fou, sorti en 2012.

Bon dimanche à vous !




14/07/2017

Pour toi




(Haïku photographique-expo de Paris-Provenance Google)

Ecrire un haïku
sur le coin d'une table
pour toi, simplement

13/07/2017

Un déjeuner à la campagne

Un dimanche bien ordinaire. Déjeuner chez des amis et pourtant l'amitié peut-elle être ordinaire. On dit qu'elle est le bien le plus précieux en ce bas monde.

Après les salutations d'usage, on remet à l'hôtesse de la maison, une bouteille de vin, un bouquet de fleurs. Il paraît que c'est incongru, selon la baronne de Rothschild. Et pourtant c'est ce que j'ai toujours fait et mes hôtes, ne s'en sont jamais offusqués.  Peut-être ont-ils plus de savoir-vivre que moi ?

12/07/2017

Citation du jour


Aujourd'hui, je vous partage un citation de Georges Bernanos (1888-1948), tirée de son livre: "Le chemin de la croix des âmes", criante de vérité:

"Mieux vaut un mauvais caractère, que pas de caractère du tout".

10/07/2017

L'uber-président


Emmanuel Macron a été élu président de la république avec 66,1% des suffrages contre Marine Le Pen, qui n'a recueilli que 33,9% .

Seulement le vote a été biaisé par le taux d’abstention et de votes nuls et blancs qui ont été historiques. 25,38% d’abstention et 11,49% de votes blancs et nuls. Il faut remonter à 1969, pour voir de tels résultats.

Pourtant, il a été élu et a obtenu la majorité absolue à l'Assemblée Nationale, avec souvent de parfaits inconnus.

Après deux quinquennats désastreux, sur le plan de l'image et donc du fond, les français, avaient besoin, de verticalité, d'une présidence extraordinaire, contrairement à la présidence normale de François Hollande et la vulgarité de Nicolas Sarkozy.

09/07/2017

Clip du dimanche


Dans le cadre du "clip du dimanche", je vous invite à écouter une chanson de Thomas Fersen, intitulée: "yukulele". Ça sent bon les vacances et les plages de sable fin. Vous ne trouvez pas ?


08/07/2017

L'été des princes

(Le duc et la duchesse d'Anjou)
A tout seigneur tout honneur. Le prince Louis, duc d'Anjou, aîné des capétiens, était l'invité du ministère de la culture russe, à l'occasion d'une exposition sur le roi St Louis, le 25 avril dernier, jour de son anniversaire. (1)

Le duc et son épouse, la princesse Marie-Marguerite, dont c'était le premier voyage au pays des tsars, ont visité le palais du Kremlin et quelques monastères.

Le prince s'est dit impressionné par la Russie, qui a réussi à conserver une partie de ses traditions et à su se réconcilier avec son passé, notamment monarchique.

(Le duc de Vendôme, accompagné de son fils Gaston)
Passons à la branche des Bourbons-Orléans, le prince Jean, duc de Vendôme, fils cadet du Comte de Paris, était à Gap pour une passation de commandement et à Grenoble pour une manifestation autour de la restauration de l'Hôtel des troupes de montagne de la 27e brigade d'infanterie de montagne, dont le prince est le parrain du 4e régiment de chasseurs. (2)

(Le duc de Vendôme au château de Blérancourt)
Le 24 juin, ce même prince était l'invité à l'initiative d'amis américains au château de Blérancourt, afin d'assister à l'inauguration du musée franco-américain dans le-dit château. Cette manifestation a eu lieu en présence du ministre de la culture, Madame François Nyssen. Ce musée est dédiée à la guerre d'indépendance, la guerre de Sécession et l'entrée des Etats-Unis dans la Grande Guerre en 1917. (3)


Pour terminer, le Duc de Vendôme, accompagné de son épouse, la princesse Philoména, de son fils aîné Gaston et de son neveu, le prince Pierre d'Orleans, étaient à Blois le 30 juin dernier, pour inaugurer une exposition, concernant le prince Gaston d'Orléans, le frère du roi Louis XIII. Exposition, sous le parrainage de l'animateur Stéphane Bern. (4)

(1) Vexilla Galliae
(2) La Couronne
(3) La Couronne
(4) La Couronne

07/07/2017

A quand l'hiver ?

Depuis plusieurs jours, la chaleur s'est abattue sur la Normandie, réputée clémente au niveau météorologique. Il est vrai que d'ordinaire, nous n'avons pas d'été caniculaire et les températures, ne dépassent guère les 25, 27° tout au plus. Parfois même, nous avons des saisons estivales, dignes de la Scandinavie.

L'hiver, lui aussi est modéré, nous avons très peu de neige, mais par contre la pluie est souvent au rendez-vous. Nous avons l'habitude de dire, que nous n'avons plus que deux saisons: le printemps et l'automne.

Malgré tout, cette chaleur est inhabituelle et nos corps de vikings souffrent. Pas seulement nos corps mais j'ai l'impression que nos esprits sont atteints eux aussi par une certaine paresse. On a envie de rien. Juste siroté un verre de citronnade, à l'ombre d'un jardin ombragé, quand on a la chance d'en posséder un.

J'ai le malheur, pour ma part, d'habiter en ville, au 3e étage d'un appartement, n'ayant aucun volet, juste des double-rideaux. Il va sans dire, que ça ne protège que peu, de la chaleur. Il fait déjà plus de 30° dans la pièce à vivre, à l'heure ou j'écris ces lignes.

Il parait qu'il faut s'y faire et que dans les années à venir, nous devrons nous habituer à ces températures extrêmes. Qui dit vrai ? Les scientifiques, qui croient au réchauffement climatique, comme un catholique, croit à l'Immaculée Conception, ou les climato-sceptiques qui affirment, qu'il a toujours existé des périodes glaciaires, succédant à des périodes plus chaudes. Il y a plusieurs millions d'années, la Normandie ou ce qui lui ressemblait à l'époque, était dotée d'un climat tropical. Comme quoi.

Pour l'heure, loin de ces considérations météorologiques, je vais manger une petite salade de riz au thon, avec un petit rosé bien frais et faire une petite sieste après déjeuner. 

Voilà pour le programme de cette journée.

Sieste





Volets fermés
chaleur à l'horizon
envie de rien

05/07/2017

Sur le pont Alexandre III



Sur le pont Alexandre III,
       j'ai trouvé l'âme-sœur
             elle sourit à Paris
                    sous la lune de mai

04/07/2017

Macron à Versailles

Lundi, notre président, s'est adressé devant les parlementaires, réunis en congrès dans le cadre prestigieux du château de Versailles.

Accueilli par le premier ministre, le président du sénat et celui de l'Assemblée Nationale, Emmanuel Macron, tel Louis XIV, est entré avec majesté. Avant de pénétrer dans l'aile du Midi du Château, il a parcouru la salle des bustes, celle des grands hommes qui ont fait la France.

Devant un auditoire, plus ou moins attentif, il a  décliné les grandes orientations de son quinquennat. Parmi celles-ci, j'ai retenu les réformes concernant les institutions. Comme il l'avait promis, lors de sa campagne électorale, il désire réduire le nombre des parlementaires et instaurer une dose de proportionnelle aux futures élections législatives.

Au coeur du Pays d'Auge

Comme tous les lundis et vendredis, je marche avec un club de randonneurs. Hier, nous sommes allés nous promener autour d'un petit village au cœur du Pays d'Auge, à 5 km de là où j'habite.

Le temps était de la partie. Du soleil, avec un petit vent qui faisait, que nous n'avions ni trop chaud, ni trop froid. Bref, un temps idéal pour marcher.

Nous n'étions pas nombreux, car beaucoup étaient déjà partis en vacances, quand d'autres, tenaient lieu de nounous pour leurs petits-enfants. Mais l'ambiance était bon-enfant et plus décontractée que d’ordinaire.

Voici quelques photos, prises par mon smartphone (excusez-moi pour la qualité):


(Manoir de Malou-situé sur la commune de Norolles)
Ce manoir, date du XVIe siècle. C'est une propriété privée, qui ne se visite pas.

(Château de Combray- propriété d'un qatari)
Le château de Combray a été construit au XVIe siècle.

Et pour terminer, une petit maison au bord d'une route, assez originale:



Comme à chaque fois, nous avons terminé la randonnée par un goûter partagé ensemble.

NB: Vous pouvez cliquer sur les photos, pour les agrandir.

03/07/2017

C'est la barbe

Je porte la barbe depuis des années et hier soir par inadvertance, j'ai commis une bévue en la taillant.

 Alors, j'ai commencé par prendre ma tondeuse et j'ai taillé dans le vif. Mais avant de prendre cette décision, j'ai beaucoup réfléchi avant d'effectuer ce geste. Lorsque j'ai commencé à tondre, une foule d'idées contradictoires, se bousculaient dans mon esprit. Comment en suis-je arrivé là ?  Juste pour une erreur, partir de zéro.

Puis, j'ai décider d'y aller. Les poils tombaient et je me découvrais un nouveau visage. J'avais l'impression de rajeunir de quelques années et de découvrir un autre personnage.

N'ayant pas le courage d'aller jusqu'au bout, j'ai laissé quelques poils sous mon nez, appelés moustache. Je me suis dit:" on verra bien ".

J'ai la chance ou la malchance d'avoir une moustache très fournie. Lorsque je me suis vu dans la glace de ma salle de bain, j'avais l'impression de voir l'un des membres des "Marx Brothers" "Grucho Marx".

 Comme je ne me résignais pas à ressembler au célèbre comique, je me suis tourné vers une moustache plus fine. Mon désir est d'avoir une moustache à l'américaine ou en chevron. Eh oui, je commence à devenir un spécialiste en ce domaine.

Pour vous donner une idée de ce que c'est et la différence entre les deux formes, voici deux images:

(Moustache à chevron)


Pour la moustache à l'américaine, celui qui l'a popularisée, c'est Brad Pitt, dans le film Inglorius bastard.



Voilà pour le moment, je n'ai pas encore choisi. La nuit ou plutôt les jours portent et porteront conseil.

Puis, je me dis que si ça ne me va pas, je laisserai de nouveau pousser ma barbe. C'est l'avantage d'avoir un système pileux, relativement développé.

En relisant ce billet, je me dis que j'aurais pu éviter de l'écrire et de vous le proposer à la lecture, mais je me suis ravisé en pensant que peut-être il pourrait en  intéresser certains ?

A vous de voir, finalement !

02/07/2017

Clip du dimanche


Aujourd'hui dimanche dans le cadre de la rubrique "clip du dimanche", je vous propose une chanson, extraite de la comédie musicale "Anna", de Pierre Koralnik, dont sept morceaux ont été écrits par Serge Gainsbourg, en 1967. Elle s'intitule: "Sous le soleil exactement" et est interprétée par Anna Karina, l'une des nombreuses muses de l'homme à la tête de chou:





Bon dimanche à tou(te)s !